Le bruit de la mer […]

Photo_Ecume

Le long des rivages,

Les dunes s’élèvent,

Sombre et sauvage,

L’océan se déchaîne,

L’écume se brise contre les rochers,

Mon cœur part à la dérive,

Dans le tourment des marées,

Tout me berce,

Larmes de sel,

C’est cette force invincible,

Qui sommeille en moi,

Et m’ensorcelle.

L’horizon se noie,

Dans l’azur du ciel,

Au loin j’aperçois,

De sereins battements d’ailes,

Dans le sable lisse,

Je trace mes sillons,

Tel l’enfant que j’étais, je dessine,

Avant que s’efface ton nom,

C’est le souffle du vent qui me porte,

La douceur, la violence de ces flots qui dorment,

Tant d’heures à rêver de voyages,

Et quand la mer se retire, mon être aussi,

Quand la mer se retire, mon être aussi…

[Extrait de la chanson : le bruit de la mer]

 

…Ah, si j’étais une plume !

Si j’étais une plume, de celle qui griffonne frénétiquement le papier-buvard,

Je déploierais mes plus beaux attraits pour vous plaire,

Tour à tour, je me ferais douce, rêveuse, poétesse, tapageuse, insouciante, querelleuse, incisive, enjôleuse, crève-cœur, délicieuse, drôle, merveilleuse.

Donner sens à vos écrits dans une encre poétique,

Sous la lumière de projecteurs syntaxiques, mettre en scène vos idées, votre musique,

Embaumer, éclairer vos lettres d’un parfum et d’une saveur telle qu’elles vous électrisent,

Si j’étais une plume, je serais celle-ci.